Blogue

Jusqu’où les «centres de données verts» sont-ils verts

Jusqu’où les «centres de données verts» sont-ils verts

     Les centres de données, installations où les ressources et les données informatiques des compagnies sont emmagasinées, sont des sources majeures de consommation d’énergie. Un centre de données de taille importante peut aller jusqu’à utiliser la même quantité d’électricité qu’une petite ville. Depuis quelques années, des pressions visent à rendre ces centres plus efficaces et écologiquement responsables en matière énergétique. Mais jusqu’à quel point ces «centres de données verts» sont-ils verts ?

Quelles sont les caractéristiques d’un «centre de données vert» ?

     Les principales sources de consommation d’énergie d’un centre de données sont l’électricité nécessaire au fonctionnement de l’équipement et l’électricité nécessaire au refroidissement de cet équipement (afin de prévenir la surchauffe). Par conséquent, les centres de données verts utilisent des technologies afin de réduire cette consommation d’électricité et donc d’augmenter l’efficacité énergétique. Les centres de données verts possèdent fréquemment les caractéristiques suivantes :

     Ils refroidissent leurs équipements en utilisant des moyens naturels – Le Port de Strasbourg est un excellent exemple de ceci, puisqu’il utilise une source naturelle d’eau souterraine afin de refroidir ses équipements.

     Ils utilisent des sources d´énergie renouvelable afin d’alimenter leurs installations – Le centre de données Verne Global en Islande utilise de l’énergie hydroélectrique et géothermique.

     Les centres de données verts peuvent aussi effectuer les choses suivantes :

– Recycler leurs équipements et leurs déchets.

-Occuper des édifices et des terrains écologiquement durables.

-Mettre en place des politiques d’entreprise verte, telle que la promotion de l’usage du transport public entre ses employés.

-Utiliser des véhicules d’entreprise électriques.

Déterminer le niveau écologique d’un centre de données

     Tous les centres de données verts ne sont pas égaux. En effet, bien que certains centres s’autoqualifient comme verts, il peut y avoir de grandes différences entre deux centres « verts ».

     L’unité de mesure la plus fréquemment utilisée afin de déterminer le niveau écologique d’un centre de données est l’Indicateur d’Efficacité Énergétique, IEF ou PUE en Anglais (Power Usage Effectiveness). L’IEF est un calcul de ratio simple qui consiste à diviser la consommation totale d’énergie du centre par la consommation totale de l’équipement.

     Un centre de données moyen possède un IEF de 2,0, tandis qu’un centre à la fine pointe de la technologie possède un IEF de 1,2. Les agences gouvernementales utilisent l’IEF afin de déterminer si un centre peut officiellement se qualifier comme « vert » ; aux États-Unis par exemple, ces centres de données doivent se situer dans le quartile d’efficacité énergétique le plus élevé de la totalité des centres enregistrés.

Nos centres de données

     Puisque nos centres de données sont situés au Canada, au cœur de la ville de Montréal, nous possédons un avantage clair et indiscutable sur nos compétiteurs en ce qui concerne la réduction de notre empreinte écologique.

     Chez Astral Internet, nous profitons des hivers froids du Québec durant environ la moitié de l’année afin de refroidir nos serveurs. Durant les mois d’été, nos serveurs sont alimentés par une source d’énergie renouvelable, l’hydroélectricité. De plus, nous recyclons notre équipement. En choisissant un serveur chez Astral Internet, vous aiderez à réduire de manière substantielle la quantité de composants électroniques qui se retrouvent éventuellement dans les dépotoirs.

     Apprenez-en plus sur nos solutions vertes de Serveur Virtuel Privé en cliquant ici.